TABARKA_aout_20106


La terre qui sert à la confection des objets (autrefois uniquement utilitaires et maintenant également décoratifs pour satisfaire les touristes) se trouve sur le terrain de Sabiha, bien entendu, il y a un peu de travail pour la rendre plastique , elle y ajoute de la chamotte pour la rendre plus solide, elle est très douce et facile à travailler, en même temps étant donné la chaleur, elle se craquelle aussi très facilement. Nous avons réalisé un bol en commun. Là encore, c'est quelque chose que je n'avais pas osé imaginer, mais en même temps qui me ressemble, le partage et la création entre artistes ( déjà pratiquée avec mon Ami François  peintre) Tellement rare, tellement beau.
Nous faisons une étape dans son intérieur, où la Famille se repose à l'ombre, le ventre vide (c'est le ramadan) devant  l'écran de télévision qui diffuse un manga en arabe (sous-titré en arabe), invités à nous installés sur les sofas, Sabiha nous montre ses sculptures et autres pièces en cours de séchage. Après ce temps passé comme hors du temps, nous promettons de revenir pour la cuisson dans deux jours.

TABARKA_aout_201011

A mon retour à TABARKA, je commande le livre sur les potières  à la librairie où je devrais l'obtenir la semaine suivante.